Jésus (as) a parlé dans le berceau

Et celle [la vierge Marie] qui avait préservé sa chasteté! Nous insufflâmes en elle un souffle (de vie) venant de Nous et fîmes d'elle ainsi que de son fils, un signe [miracle] pour l'univers.
(Sourate al-Anbiya: 91)

L'un des évènements par lesquels Dieu a éprouvé Maryam et son peuple fut la naissance de Jésus (as). En réalité, cette naissance est un miracle de Dieu destiné à appeler les hommes à la foi, mais aussi l'une des preuves les plus claires de Son existence. Cependant, son peuple n'a pas compris cet événement extraordinaire et s'est montré soupçonneux, comme en témoignent les versets suivants:

Puis elle vint auprès des siens en le portant [le bébé]. Ils dirent: "Ô Marie, tu as fait une chose monstrueuse! "S¶ur de Haroun, ton père n'était pas un homme de mal et ta mère n'était pas une prostituée."
(Sourate Maryam: 27-28)

Après le retour de Maryam à son peuple avec Jésus (as), les gens ne lui ont pas permis de s'expliquer. Ils ont supposé que Maryam avait commis un acte indécent et l'ont calomniée d'une sinistre façon. Ceux qui répandaient ces calomnies à son sujet la connaissaient pourtant presque depuis sa naissance. Ils savaient sa pureté et sa piété (taqwa), comme les autres membres de la famille d'Imran.

Ces accusations et ces calomnies étaient, sans doute, une mise à l'épreuve pour Maryam. Il était évident qu'une personne, si pure et pieuse qu'elle, n'agirait pas tel qu'on le prétendait. Dieu a toujours aidé Maryam et transformé ses actes en bienfaits. Maryam a su, en retour, que chaque incident avait lieu avec la volonté de Dieu et que Dieu seul pouvait prouver la fausseté de ces calomnies.

Dieu a, en effet, fourni un certain confort à Maryam et lui a intimé de rester tranquille. Il lui a ordonné de ne pas parler avec les gens, mais de les diriger à Jésus (as), au cas où ils s'approcheraient d'elle et essayeraient de l'accabler d'accusations. De cette façon, Maryam a évité d'éventuels troubles. Ce sera Jésus (as) qui fournira les réponses les plus précises aux gens. Quand Dieu a donné la nouvelle de la naissance de Jésus (as) à Maryam, Il a aussi annoncé qu'il parlerait dans le berceau:

Il parlera aux gens, dans le berceau et en son âge mûr et il sera du nombre des gens de bien.
(Sourate al-Imran: 46)

Ainsi Dieu a facilité les choses pour Maryam et a, à travers Jésus (as), renseigné au mieux les hommes. Grâce à un tel miracle, le doute autour de Maryam s'est dissipé. Les versets qui suivent nous rapportent le discours miraculeux du prophète encore nouveau-né:

Elle fit alors un signe vers lui [le bébé]. Ils dirent: "Comment parlerions-nous à un bébé au berceau?" Mais (le bébé) dit: "Je suis vraiment le serviteur d'Allah. Il m'a donné le Livre et m'a désigné Prophète. Où que je sois, Il m'a rendu béni; et Il m'a recommandé, tant que je vivrai, la prière et la Zakat; et la bonté envers ma mère. Il ne m'a fait ni violent ni malheureux. Et que la paix soit sur moi le jour où je naquis, le jour où je mourrai, et le jour où je serai ressuscité vivant."
(Sourate Maryam: 29-33)

Un bébé qui parle couramment au berceau est, sans aucun doute, un grand miracle. Les proches de Maryam ont été stupéfaits d'entendre un bébé, encore dans son berceau, tenir de sages propos. Cet événement leur prouva que sa naissance était un miracle et qu'il était un messager de Dieu.

Cette naissance fut le soulagement que Dieu accorda à Maryam en raison de la confiance qu'elle a placée en Lui. Grâce à ce miracle, elle put répondre aux calomnies et aux injures. Dieu nous informe qu'un désastre pénible attendait ceux qui, malgré ce miracle, n'ont pas cru Maryam:

Et à cause de leur mécréance et de l'énorme calomnie qu'ils prononcent contre Marie. (Sourate an-Nisa: 156)

Précédent  |  Suivant

Accueil | Les signes du second avènement de Jésus | Articles
www.jesusreviendra.com
Contact

 
Ce site est basé sur les travaux de HARUN YAHYA        www.harunyahya.com/fr