DES GENS MALHEUREUX PRIENT
POUR UN SAUVEUR

Et qu'avez vous à ne pas combattre dans le sentier d'Allah, et pour la cause des faibles: hommes, femmes et enfants qui disent: "Seigneur! Fais-nous sortir de cette cité dont les gens sont injustes, et assigne-nous de Ta part un allié, et assigne-nous de Ta part un secoureur".
(Sourate an-Nisa: 75)

Nous apprenons, à la lecture du Coran, qu'avant la venue d'un messager dans une société prévaut souvent la corruption sociale et morale. Avec l'arrivée du messager, ceux qui le suivent jouissent d'une vie sereine, paisible et abondante durant la lutte honorable qu'ils mènent afin d'obtenir le contentement de Dieu. Après cette période bénie, les gens s'éloignent des valeurs spirituelles, se révoltent et s'inclinent à la mécréance. Dans certains cas, ils adorent d'autres dieux que Dieu et se montrent ainsi injustes envers eux-mêmes, préparant ainsi leur fin avec leurs propres mains.

Dans le Coran (Sourate Maryam), Dieu décrit la fidélité, la sincérité et la crainte de Dieu des messagers et rappelle comment les générations qui les ont suivis ont complètement perdu la foi. Ils se sont égarés à cause de leurs caprices et leurs désirs et ont perdu toutes valeurs morales. Les versets qui suivent nous donnent une description éloquente de ce type d'individus:

Voilà ceux qu'Allah a comblés de faveurs, parmi les prophètes, parmi les descendants d'Adam, et aussi parmi ceux que Nous avons transportés en compagnie de Noé, et parmi la descendance d'Abraham et d'Israël, et parmi ceux que Nous avons guidés et choisis. Quand les versets du Tout Miséricordieux leur étaient récités, ils tombaient prosternés en pleurant. Puis leur succédèrent des générations qui délaissèrent la prière et suivirent leurs passions. Ils se trouveront en perdition…
(Sourate Maryam: 58-59)

Ces gens qui ont négligé leurs responsabilités devant Dieu ont encouru la colère divine qui s'est manifestée dans divers désastres. Dieu les a privés de Ses faveurs. En conformité avec le verset "Et quiconque se détourne de Mon rappel, mènera certes, une vie pleine de gêne…" (Sourate Ta-Ha: 124), ils ont souffert de malheurs comme la pénurie, les problèmes sociaux et économiques, etc., résultats de leur dégénérescence morale.

Dans les systèmes mécréants (systèmes de kufr), ces gens qui ont fait preuve d'insolence envers la Révélation divine furent sujets à diverses pressions et injustices. L'époque de Pharaon (Fir'awn), cité dans le Coran, constitue un exemple typique. Très riche, Pharaon a mené une vie extravagante et fait souffrir son peuple sous sa tyrannie, comme nous le décrit ce verset:

Pharaon était hautain sur terre; il répartit en clans ses habitants, afin d'abuser de la faiblesse de l'un d'eux: Il égorgeait leurs fils et laissait vivantes leurs femmes. Il était vraiment parmi les fauteurs de désordre. (Sourate al-Qasas: 4)

C'est dans de telles conditions (problèmes socio-économiques, tyrannie de chefs injustes) que s'impose sérieusement la venue d'un sauveur, pour remplacer le régime issu de la mécréance (kufr) par la paix, la justice et la sécurité inhérentes à l'obéissance à Dieu et à Son Messager.

Après la mission du prophète Mussa (as), les Enfants d'Israël ont fait face aux mêmes difficultés dues à des régimes tyranniques. Ils furent expulsés de leurs maisons et de leurs pays et subirent de grandes souffrances. Comprenant que ni les idoles qu'ils adoraient, ni leurs biens, ni les ancêtres ne les sauveraient de ces circonstances très dures, ils demandèrent au Créateur un roi, un sauveur qui les défendrait contre ce système cruel. Dieu a répondu à l'appel de ces gens et leur a envoyé Talut (Saul dans la Bible). Dieu nous relate cet épisode dans la sourate al-Baqarah:

N'as-tu pas su l'histoire des notables, parmi les enfants d'Israël, lorsqu'après Moïse ils dirent à un prophète à eux: "Désigne-nous un roi, pour que nous combattions dans le sentier d'Allah". Il dit: "Et si vous ne combattez pas, quand le combat vous sera prescrit?" Ils dirent: "Et qu'aurions nous à ne pas combattre dans le sentier d'Allah, alors qu'on nous a expulsés de nos maisons et qu'on a capturé nos enfants?" Et quand le combat leur fut prescrit, ils tournèrent le dos, sauf un petit nombre d'entre eux. Et Allah connaît bien les injustes. (Sourate al-Baqarah: 246)


"Vous ne trouverez pas de changement dans la loi de Dieu"

Les histoires citées dans le Coran révèlent que presque toutes les civilisations passées qui se sont révoltées contre les messagers ont connu le même sort. Les conditions de vie des gens, l'envoi des messagers pour les avertir et leur destruction suivent tous le même cours.

Les sociétés modernes subissent aussi une corruption et une dégénérescence rapides. La pauvreté, la misère et le désordre mènent les gens vers le désarroi. Cela les porte à souhaiter une vie paisible où prévaut la vertu. Or la justice ne peut régner que si les gens adoptent les valeurs du Coran, solutions aux malheurs de l'humanité. Dieu a en effet envoyé aux générations précédentes, qui subissaient des troubles sociaux semblables, des prophètes et des messagers. Il a parfois accordé richesse et splendeur à ceux qui ont suivi Ses messagers.

Si les habitants des cités avaient cru et avaient été pieux, Nous leur aurions certainement accordé des bénédictions du ciel et de la terre. Mais ils ont démenti et Nous les avons donc saisis, pour ce qu'ils avaient acquis.
(Sourate al-Araf: 96)

Ce verset, comme beaucoup d'autres qui le confirment, révèle que la seule et unique manière d'atteindre le bonheur et la paix est d'adhérer à l'Islam. Ce principe est valable pour les générations à venir comme il l'a été pour les précédentes. Là où la morale islamique n'existe pas règnent l'injustice, l'insécurité et l'instabilité. C'est que permet la loi de Dieu, qui ne souffre aucun changement, tel qu'indiqué dans le Coran:

…Puis quand un avertisseur (Muhammad) leur est venu, cela n'a fait qu'accroître leur répulsion. Par orgueil sur terre et par man¶uvre perfide. Cependant, la man¶uvre perfide n'enveloppe que ses propres auteurs. Attendent-ils donc un autre sort que celui des Anciens? Or, jamais tu ne trouveras de changement dans la règle d'Allah, et jamais tu ne trouveras de déviation dans la règle d'Allah.
(Sourate Fatir: 42-43)


Vivre la moralité islamique selon le Coran

Comme nous venons de le voir plus haut, le Coran nous informe que Dieu envoie des prophètes et des messagers aux communautés pour les délivrer de la mécréance et de l'injustice. Le messager invite son peuple à croire en Dieu sans Lui attribuer des associés et à Le craindre. Si la communauté insiste dans le déni, le messager l'avertit du courroux de Dieu. Dieu informe dans le Coran qu'Il ne détruit aucune tribu avant que cet avertissement ne soit envoyé:

Et Nous ne faisons pas périr de cité avant qu'elle n'ait eu des avertisseurs, [à titre de] rappel, et Nous ne sommes pas injuste.
(Sourate as-Shuaraa: 208-209)

À l'époque actuelle, on observe une dégénérescence physique et spirituelle dans les sociétés où il y a une grande instabilité économique et politique. Des fossés énormes existent entre les pauvres et les riches. La corruption sociale s'intensifie avec force. Le Coran rappelle à l'homme que même pendant des périodes aussi sombres, Dieu montre toujours la voie du salut à ceux qui le désirent sincèrement. Ainsi, l'Islam sera certainement vécu dans le monde entier et la vraie religion remplacera toutes les religions païennes. Dieu annonce de bonnes nouvelles à Ses vrais serviteurs (muminun) dans la sourate at-Tawba:

Ils veulent éteindre avec leurs bouches la lumière d'Allah, alors qu'Allah ne veut que parachever Sa lumière, quelque répulsion qu'en aient les mécréants. C'est Lui qui a envoyé Son messager avec la bonne direction et la religion de la vérité, afin qu'elle triomphe sur toute autre religion, quelque répulsion qu'en aient les associateurs.
(Sourate at-Tawbah: 32-33)

Dans la sourate an-Nur, Dieu annonce à ceux qui accomplissent de "bons actes" sans Lui attribuer des associés et recherchent purement son agrément qu'ils auront le pouvoir, juste comme Ses serviteurs précédents:

Allah a promis à ceux d'entre vous qui ont cru et fait les bonnes oeuvres qu'Il leur donnerait la succession sur terre comme Il l'a donnée à ceux qui les ont précédés. Il donnerait force et suprématie à leur religion qu'il a agréée pour eux. Il leur changerait leur ancienne peur en sécurité. Ils M'adorent et ne M'associent rien et celui qui mécroit par la suite, ce sont ceux-là les pervers.
(Sourate an-Nur: 55)

Il faut noter ici un point important: le verset ci-dessus indique une condition pour la diffusion de l'Islam, à savoir l'existence des croyants qui servent purement Dieu sans Lui attribuer des associés et qui font de bonnes actions dans Sa voie…

Le sauveur attendu

Récapitulons ce qui a été dit jusqu'ici: à chaque époque, Dieu a répondu à l'appel de Ses serviteurs qui ont invoqué Son aide. Cela reste valide tant pour aujourd'hui que pour l'avenir. De nos jours aussi, on attend que Dieu sauve les gens de l'injustice du système de la mécréance et leur accorde les faveurs de l'Islam.

On attend particulièrement que le monde islamique se délivre de la corruption à laquelle il fait face aujourd'hui et que les adeptes sincères communiquent les valeurs de l'Islam au monde entier. Comme à chaque époque de l'histoire, aujourd'hui aussi, les gens espèrent l'apparition d'un sauveur. Ce sauveur, qui conduira l'humanité "de l'obscurité vers la lumière," est l'Islam. Ceux qui incitent les gens à vivre en conformité avec ces valeurs supérieures vaincront tous les systèmes qui nient Dieu et invalideront les idéologies corrompues.

En bref, Dieu aidera chaque peuple comme Il l'a fait dans les siècles précédents. Dieu le promet à Ses serviteurs qui se tournent sincèrement vers Lui et Le craignent profondément, comme nous le rappelle ce verset:

... Ceux qui ont été expulsés de leurs demeures, - contre toute justice, simplement parce qu'ils disaient: "Allah est notre Seigneur." - Si Allah ne repoussait pas les gens les uns par les autres, les ermitages seraient démolis, ainsi que les églises, les synagogues et les mosquées où le nom d'Allah est beaucoup invoqué. Allah soutient, certes, ceux qui soutiennent (Sa religion). Allah est assurément Fort et Puissant, ceux qui, si Nous leur donnons la puissance sur terre, accomplissent la Salat, acquittent la Zakat, ordonnent le convenable et interdisent le blâmable. Cependant, l'issue finale de toute chose appartient à Allah. (Sourate al-Hajj: 40-41)

Précédent  |  Suivant

Accueil | Les signes du second avènement de Jésus | Articles
www.jesusreviendra.com
Contact

 
Ce site est basé sur les travaux de HARUN YAHYA        www.harunyahya.com/fr